Rechercher
  • psgvs2p

NOUS NOUS VENGERONS


Chers amis du port de Bréti


Aujourd’hui est le jour que François Blanchet a choisi pour briser la belle histoire et l’élan de notre belle commune.

Ce soir, la question sera posée au conseil communautaire de continuer ou arrêter le projet de port de Bretignolles. À l’inverse du Maire de Bretignolles, nous n’avons aucun doute sur la réponse. Pour la première fois de l’histoire du Pays de St Gilles, une commune va se retrouver privée de SON projet et de SON destin.

Les magouilles politiques ont abouties à l’incroyable situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui qui voit Mr Pipeau décider de l’avenir de notre commune.

20 ans de travail, de démocratie participative, de larmes et de sueur, de joie aussi, des millions d’euros dépensés…. Tout cela bafoué et massacré dans une parodie orchestrée depuis un an par le duo Blanchet/Pipeau sous le regard béat et complaisant de l’infortuné Fred Fouquet, dont La défense de notre projet est un naufrage qui méritera a minima des excuses à ses électeurs.

Moi, je vous fais d’ores et déjà les miennes. J’ai ma part de responsabilité dans cet échec.

J’ai cru trop tôt que plus rien ne pouvait arriver à notre chantier commencé. J’ai fait confiance à des gens indignes, prêts à sacrifier l’intérêt général, à briser le destin d’une commune pour obtenir des petits postes de petits rois aux indemnités fructueuses….. C’est pitoyable et inadmissible.

Concernant Fred, j’ai choisi de ne pas l’accabler et de le protéger. Son inexpérience politique, sa candeur, son manque de temps et de connaissance du dossier nous conduisent au fiasco de ce jour, mais il a fait en son âme et conscience et a cru bien faire pour servir les intérêts de notre commune. Il n’était pas prévu qu’il pilote ce projet.

Côté Bretignollais, ce naufrage est collectif. Avec des degrés d’investissement totalement disparates les nouveaux et les anciens élus n’ont pas su travailler ensemble….. c’est triste.

Le moment est venu de vous remercier tous pour votre indéfectible engagement à nos côtés. Nous avions construit ce port ensemble. Nos enfants et petits enfants auraient été fiers et heureux d’en profiter. Notre Breti aurait connu une formidable période de prospérité et serait devenu l’une des plus belles stations du littoral Vendéen.

Il n’en sera rien….

Merci pour tout et pour toujours.

J’ai donné, avec vous, 20 ans de ma vie pour ce dossier. Ce fut une aventure fabuleuse. Je n’ai aucun regret. Si c’était à refaire, nous recommencerions.

Obtenir l’approbation des Bretignollais, les félicitations de l’autorité environnementale, les accords des enquêteurs publique, l’accord de Mr le Préfet de la Vendée fut un bonheur et un honneur qui me donne, quoi qu’il arrive le sentiment du devoir accompli.

Je suis très fier de ce que nous avons fait ensemble. Ça, personne ne nous l’enlèvera.

Je vous renouvelle ici mes excuses et souhaite terminer mon propos sur un engagement fort.

Spoliés, humiliés et blessés, les Bretignollais vont se relever et avec ceux d’entre vous qui le voudront, au coté de Fred et son équipe, je fais aujourd’hui serment de laver notre honneur.

J’ai écrit hier un message personnel à mon ami François Blanchet qui se résumait en trois mots: NOUS NOUS VENGERONS!

Parole de Bretignollais.


Vive le port de Bretignolles !


Christophe Chabot.

1,517 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 19 JUILLET 2021

Le 22 juillet prochain, le conseil communautaire du Pays de Saint Gilles Croix de Vie sera amené à se prononcer sur le devenir du port de Bretignolles sur Mer. Très probablement, les élus du Pays de S

ANNULATION DU DEJEUNER CITOYEN DU 17 JUILLET 2021

Le déjeuner citoyen du 17 juillet n’aura pas lieu Les évènements de ces dernières heures ne nous ont pas encouragés à maintenir cette festivité, nous en sommes désolés et nous reviendrons vers vous le

Message aux amis du Pays de St Gilles veut son 2ème port.

Chers amis Ce petit mot, au caractère exceptionnel, pour évoquer un sujet important pour notre projet de port. Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas directement de l’actualité portuaire que nous vo